Des cafés sociaux
1001 idées propose aux chercheurs de concepts novateurs  de se lancer dans les cafés sociaux. Les clients payent en fonction de leur politesse, empathie et de leur capacité à partager avec d’autres.

Des cafés sociaux

1001 idées propose aux chercheurs de concepts novateurs  de se lancer dans les cafés sociaux. Les clients payent en fonction de leur politesse, empathie et de leur capacité à partager avec d’autres.

Voyagez à l’œil, mon œil.

1001 idées vous invite à découvrir les fausses bonne idées. Le site américain Miss Travel, fait croire à ses aficionados qu’en un coup de clic, ils vont partir au bout du monde avec  le milliardaire de leurs rêves. Enfin la vidéo précise qu’ils soient du genre gourde épanouie avec mensurations idéales.

Montebourg, des idées avant de lancer un appel à idées

 

Dans le loto ministériel,  cher Arnaud Montebourg vous avez gagné le Ministère  du redressement productif. Même si pour les uns l’appellation a des élans de perestroïka et pour les autres elle est connotée de manière éminemment sexuelle,  cela n’empêche pas l’amiral que vous êtes de partir sans attendre à l’abordage en affirmant : "Je lancerai dans quelques semaines un appel à tous les Français de bonne volonté pour qu’ils nous apportent leurs idées".

Est-ce une idée assez brillante pour vous éclairer ? Si 1001 idées vous laissera le soin de répondre, nous avons eu envie de vous aider à interroger l’idée en vous offrant quelques pistes de réflexion.  Elles vous aideront peut-être à éviter que  vous vous mangiez  un premier mur et que vous déformiez votre jolie gueule.

Ne vous laissez pas roulez dans la farine par les chimères du Net

Hier, il y avait les chercheurs d’or, aujourd’hui il y a les chercheurs d’idées. Ils pensent  qu’il leur suffit de monter un site en quatre coups de cuillères à clic pour que les pépites neuronales affluent. Manque de chance, elles sont rares. Sur 1000 visiteurs d’un site, on aura dix commentaires et une suggestion intéressante mais pas en phase avec les attentes ! En clair, cher Ministre, le cliquement de doigts technologique qui va vous permettre de toucher le jackpot, c’est dans le monde des bisounours.

PS : Enfin,  vous allez pouvoir compter le nombre  de tekos bien votant qui vont vous prendre pour un bisounours !  

Penchez vous sur les copies des voisins

Vous n’êtes pas le premier à vouloir exploiter le filon matière grise des concitoyens. Allez voir ce qui se fait en matière d’appel à idées tant par exemple à  Détroit (Et si l’on jouait à inventer la ville de demain ! ou dans la cahute de votre chef de meute (Ma ville demain).

Ces expériences montrent surtout qu’il faut beaucoup de respect et de travail pour récolter des idées.

Formulez des critères de tri pour collecter des idées de qualité

Les idées  se ramassent à la pelle. Un site comme Ideolog montre qu’il suffit de se baisser pour les ramasser. (Et bien bas parfois pour ce site qui va jusqu’à les ramasser dans la caboche de Marine Le Pen). Mais, quand on veut récolter des idées de qualité, c’est  plus compliqué. Il faut mettre en place des critères de tri basés sur des choix politiques et sociétaux.

Comprenez que plus on donne, plus on reçoit

En matière d’idées,  la  logique est  d’ordre agricole Elle se résume à plus l’on sème, plus on récolte. Ou plus on donne, plus on reçoit.

Si vous semez du grain de mauvaise qualité, vous allez récolter une production du même type. Pour votre appel à idées, vous allez donc devoir réfléchir à ce que vous donnez (un espace d’échanges, des informations…) et non pas  vous contenter de formuler une demande d’idées.

NB : Le surdoué en la matière de demande d’idées a été Eric Besson avec un site intitulé France 2020. Il a balancé des pensées moisies du Centre d’analyse stratégique et a imaginé qu’il allait récolter des perles.

Vous demandez si un appel à idée est une bonne idée

S’interroger sur la pertinence de son idée d’appel à idées national est  de façon indubitable une vraie bonne idée. En vous posant la question, vous aurez de suite une liste de réponses comme :

- Les idées ce n’est pas au niveau national qu’il faut les chercher mais international. Il faut  se nourrir de ce qui se fait ailleurs et organiser des adaptation ou  copier-coller intelligents ;

- L’idée, c’est 1% d’inspiration et 99 % de transpiration à mettre aujourd’hui au monde intelligence économique, collaboration… Ce n’est donc pas en tant que tel un Viagra suffisant pour redresser la France.

Identifiez les vraies bonnes idées

Quatre jeunes en chemise blanche de bonnes écoles se penchent sur le gaspillage alimentaire et inventent une plateforme Cibo.  Le monde du numérique crie au génie. Les investisseurs vont leur faire un pont d’or pour développer leur plateforme. Tout est beau, sauf que quelques mois plus tard, ce site pourra peut-être s’inscrire au concours du gaspillage numérique !

Dans un autre monde, des associations rivalisent d’imagination pour diminuer le gaspillage alimentaire. Leur action est limitée localement faute de moyens techniques pour la développer et dupliquer. (Quelques restes utiles de nos agapes !)

Et si les vraies bonnes idées étaient celles qui valorisaient les bonnes idées existantes ? Si c’est le cas, un appel à idées va vite s’avérer une mauvaise idée.

Privilégiez le métissage des neurones

Chacun a une fichue tendance a penser qu’il a de bonnes idées. Il les a réfléchis longuement pour éviter de s’endormir en comptant les moutons. Parfois, le génie a frappé à leur porte, mais pas souvent. Le génie est fainéant. En revanche, quand on croise les approches, métisse les réflexions, pratique du bricolage neuronal collectif, alors  le génie pointe le bout de son idée.

Préférez les pirates

Vous voulez adresser votre appel à idées aux Français de bonne volonté. Croyez-vous vraiment que la volonté aussi bonne soit-elle est un critère de créativité ?  A mon avis, vous devriez plutôt le destiner aux rebelles, pirates, hacker et aux inventifs de tous poils. Ils vous surprendront, étonneront et vous découvrirez que l’imagination est la meilleure compagnie de transport du monde. C’est une matière première écologique qui peut permettre d’effectuer un vrai redressement productif de la France.

 

Distill, un jeu pour propulser de l’innovation dans l’entreprise

1001 idées et 50 A vous invite le 30 mai, 13 ou 27 juin de 9 heures à 10 h30 à venir tester Distill, un jeu pour propulser l’innovation dans l’entreprise.

Lieu : 50 A 32 rue de l’échiquier 75 010 Paris

Inscription : acp@1001idees.org

Les directeurs de l’innovation se sont réunis pour raconter des innovations. Violaine du Chatellier les a écoutés.

60 suggestions pour le futur ministre du numérique.

Une boîte à idées pour le futur ministre du numérique

Besson a inauguré le secrétariat à l’économie numérique et à la prospective. Souffrant d’une « diginégation » aigue (allergie au numérique), il a tenté de se soigner en mettant en place un site nommé France 2020. Ce monument archéologique avec design inspiré des formulaires de sécurité sociale a juste permis de faire ressortir du fond des placards des notes poussiéreuses du Centre d’analyse stratégique .

Il a laissé sa place Nathalie Kosciusko-Morizet. La dame a invité des bloggeurs à dîner afin de leur voler leurs idées. L’un de ses convives a du lui dire la bouche pleine que l’avenir était dans le serious game. Résultat,  la dame distribua 20 millions d’euros pour des jeux assez sérieux pour ne jamais exister.  

Au jeu des chaises ministérielles, Besson a de nouveau récupéré le bébé. Comme il était caché au fond d’un ministère plus important, il a vite oublié son existence.  

Qui va  tourner cette page peu glorieuse ? Si l’on ne sait pas encore, il est clair que le (le) secrétaire d’état (ou ministre)  va devoir tout inventer. 

Pour lui faciliter la tâche les Propulseurs proposent de créer une boîte à idées collaborative. Chacun ajoute ses idées. Le futur ministre n’aura ensuite qu’à piocher.

1. Réfléchir à des systèmes permettant aux sans domiciles fixes de disposer  d’outils numériques performants.

Exemples : Téléphones et internet communautaires, numérisation des documents, réseaux sociaux… 

2. Lancer des groupes de réflexion sur la visualisation de données incitant à des comportements plus responsables.

Exemple : Dans notre appartement, un  signal lumineux nous indique que nous sommes en période de surconsommation énergétique. Nous éteignons tous trois lumières.

3. Former les enseignants à des usages numériques collaboratifs.

Exemples : contributions à Wikipédia,  traduction de sous-titres de vidéos (Vidéos, ça tourne ! Ils donnent des mots pour alléger des maux)

4. Le secteur numérique étant très masculin, lancer le  un label qui récompenserait les organisateurs de manifestations ou les médias respectant une certaine parité. Dans l’élan, fustiger les revues qui ont pour objectif de réfléchir  le futur et qui donnent uniquement la parole à des hommes. 

Contre-exemple :  Dans We demain, il a dans le sommaire la présentation de 13 contributions… Leurs auteurs sont 13 hommes ! Les interviews, enquêtes, reportages ont été réalisés par 12 personnes… 12 hommes. Dans ce journal de 228 pages, les femmes sont présentes dans les articles à la page 27 et 28 et  208 soit trois pages sur 228 ! Cette revue a la prétention d’inventer le futur.

5. Obliger les entreprises à  consacrer un pourcentage du budget de formation à l’évolution des technologies et des mentalités.

Exemple : Les éditeurs d’arrêter de larmoyer sur l’arrivée du numérique et  commencerait à ne plus limiter leur créativité à la création de PDF.  

6. Soupirer en écoutant les experts parler d’empowerment, crownd-sourcing, crownd-funding…  Créer une concertation pour réfléchir à des mots simples et compréhensibles par tous. 

Exemple : dico du futur

7. Animer une concertation pour évaluer la perte de temps par le mail et trouver des solutions pour la diminuer. 

8. Engager dans l’équipe ministérielle des bricoleurs géniaux ayant de l’humour et deux métros d’avance.

Exemple : Après les tempêtes de clics, le déclic de l’appareil photo qui ne prend pas de photo

9. Créer un système d’assurance pour se protéger contre les préjudices commis par la récupération et l’exploitation de données personnelles.

10. Susciter la création de clubs de piratage éthiques et responsables. 

11. Apprendre aux gamins à coder depuis leur plus jeune âge.

12. Créer des ateliers pour faire découvrir aux séniors  les plaisirs que peuvent leur apporter le numérique.

Exemple :Clics et déclics pour jeunes demoiselles de plus 77 ans

13. Concevoir un site ministériel qui  donne envie de contribuer et ne soit pas triste, barbant et ambiance « costard gris ». 

14. Penser le numérique comme un outil favorisant la création de liens et la contribution solidaire. Arrêter de considérer qu’il doit être réfléchi  par des jeunes geeks de bonne famille qui se dopent aux  lignes de code.  

15. Lancer un board Pinterest avec des photos commentées des conseils de ministre.

16. Inciter les grands patrons à utiliser les réseaux sociaux. Comme à chaque message, ces dirigeants vont révéler un trait de leur personnalité, ils vont devenir plus humains.

17. Créer un fond d’essaimage numérique qui aidera des concepts solidaires à se dupliquer.

 Exemple : Des voisins assez malins pour donner des coups de pouce

18. Arrêter de financer des projets dont l’objectif est de créer des applications qui disent Papa, Maman mais ne font même pas le café.

19. Fixer le prix du livre numérique.

20. Développer les bibliothèques de prêts de livres numériques.

21. Créer un front de libération de la technologie par la poésie.

Exemple : Angélino d’Albertine Meunier

22. Faire des campagnes d’information sur le pishing (ou hameconage) afin d’éviter que des naïfs se fassent rouler dans la farine. 

23. Mettre en place un droit à la déconnexion pour tous.

24. Lancer une université du hackage. Reconnaître dans l’élan le génie des hackers et considérer que  leur principal talent est  d’explorer de nouvelles voies quand les solutions connues ne fonctionnent pas.

25. Mettre à la disposition de toutes les communes des outils numériques favorisant la concertation.

26.  Lancer le jobroulette qui connectera au hasard employeurs et chercheurs de boulot. Comparer les résultats de ce système avec ceux plus traditionnels.

27. Solliciter l’intelligence collective des citoyens-consommateurs pour créer un étiquetage alternatif  répondant aux questions de santé/nocivité, provenance et coût…

28. Lancer des fabLab du cœur. Ils imprimeront gratuitement un kit d’objets nécessaire aux plus démunis.

29. La France patine dans le domaine de l’innovation. Créer des plateformes qui permettent à toutes les institutions territoriales et toutes les entreprises de disposer des outils nécessaires pour animer des ateliers  créatifs.

30. Créer une épreuve d’intelligence collective au bac.

Exemple : Une plateforme  permet tous types d’échanges entre une cinquantaine de candidats.  Les candidats doivent créer ensemble une réflexion ou un produit. On note sur l’initiative, l’innovation, l’empathie des candidats.

31. Récompenser les idées les plus innovantes de la boîte à idées ministérielle.

32. Arrêter sur le champ les envois d’e-mails d’avertissement d’Hadopi.

33. Développer des projets mêlant littérature et technologie.

Exemple : « Fictions Parallèles »  est un projet d’éducation numérique collaboratif mené dans les écoles de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Seine Ouest.
Des classes inventent une fiction et utilisent la tablette numérique pour l’augmenter.

http://fictionsparalleles.lecube.com

34. Offrir un piano à promesses de campagne à François Hollande (Les touches diffusent  des mots de ses discours de campagne)  et l’inviter à imaginer des composions originale

Exemple : un piano avec les mots du discours d’Obama

http://youtu.be/2T2b6_k4Qus

 35. Donner les commandes des fils Twitter officiels à des citoyens.

Exemple :Des citoyens à la barre des tweets nationaux

 36.  Trouver des solutions solidaires pour guérir ceux qui souffrent de “nomophobie  (peur de perdre son portable ou son accès à Internet).

37. Créer  le principe du  site de bien public, un site qui apporte un service ou une information pouvant profiter à tous.

Exemples : Covoiturage peut être déclaré site de bien public en allant dans le sens du bien commun. 1000 Idées s’inscrit dans la même logique.  

38. Considérer que le numérique façon Hollande se pense cerveau droit, donc imaginatif, créatif, humain…

Contre-exemple : le numérique façon Sarkozy se réfléchissait au mode cerveau gauche : tuyauterie, débit, technologie…


Liste à compléter

Et si les génies de la créativité étaient juste un peu plus malades que les autres !

La France est classée dixième en Europe pour l’innovation. Aucune entreprise française n’apparaît dans les 50 entreprises les plus innovantes au monde. La R&D en entreprise est faible (1,2 % du PIB contre environ 2 % aux USA). Les PME-PMI s’impliquent peu dans l’innovation. La présence des entreprises françaises dans les projets européens de recherche et innovation reste dérisoire…

Le site Idéolog ramasse les bonnes comme les mauvaises idées. Dans la récolte du jour, le projet d’un économiste japonais de faire payer plus d’impôt aux hommes beaux afin d’équilibrer leurs chances avec les moches.